Lighter options, the true stars of women’s kitchen cupboards

Unheard of a couple of decades ago, low-calorie and low-fat products have invaded our supermarket aisles to such a point that all foods now have a lighter version – from yoghurts and butter to fizzy drinks. A dieter’s best friend, they are now essential buys for women…

It was only in the 1960s that fully skimmed milk was authorised to be sold. Since then, brands have followed suit and “lighter”, “low fat” and “low calorie” products now make up 20% of products in our food aisles. There are even areas where the lighter option has become the norm: chewing gums that contain real sugar have almost disappeared, and sales of Diet Coke or Coca Coca Zero have overtaken sales of the original version!

Women are without question the biggest consumers of these lighter options. As a result of social pressure which stresses that slenderness is the ultimate sign of beauty, women are constantly dieting or “watching what they eat and drink”: it’s not surprising then that lighter foods are seen as a real philosophy of life and they invade women’s cupboards! Women therefore get the impression that they can eat without consuming calories.

Marine Baudin-Sarlet nike air max soldes pas cher

1 Comment

Une réponse à Lighter options, the true stars of women’s kitchen cupboards

  1. Horak dit :

    Votre analyse est très réaliste, j’ajouterai que les hommes sont aussi aujourd’hui la cible des marques, car eux aussi adhèrent de plus en plus à une attitude similaire ; zéro coca est adressé aux hommes avec un packaging noir qui se voudrait plus » viril » et ainsi compréhensible pour un consommateur masculin, ne voulant inconsciemment ne pa s’assimiler au « light » ciblé et dans les moeurs associé aux femmes.

    Cet élargissement des gammes de produits va plus loin, la santé devient un soucis des marques exploité d’une manière incroyable, les produits bio sous célophane…les produits facilitant le transit ( bifidus et autres, sans sel à x% pour le cholesthérol etc..

    Le consommateur est noyé par une myriade de profuits alimentaires qui prodiguent des messages de santé qui peuvent être malheureusement faussés comme vous le mentionnez, le chocolat sans sucre ne stipule pas que les glucides sont remplacés par des lipides!

    A quand un contrôle nutritionniste averti, mettrait en garde, ou exigerait une information plus limpide ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>